IS-BAO

L’International Standard for Business Aircraft Operations (IS-BAO) est développé par le secteur de l’aviation d’affaires pour améliorer la sécurité des opérations. L’objectif vise également à promouvoir la standardisation et à assister les opérateurs à fournir des prestations de qualité reposant sur des bonnes pratiques. La norme IS-BAO et le programme d’audit associé sont gérés par le Conseil International de l’Aviation d’Affaires, (IBAC), basé à Montréal.

L’IS-BAO reflète généralement les standards et pratiques recommandées de l’Annexe 6 Parties II et III de l’OACI, de l’Annexe 19 (SMS) et d’autres standards et bonnes pratiques. Publié pour la première fois en 2002 et officiellement reconnu comme standard européen par le Comité Européen de Normalisation (CEN) en 2009, l’IS-BAO est implémenté par un nombre croissant d’opérateurs commerciaux, d’entreprises possédant leurs propres aéronefs et d’opérateurs de travail aérien aux quatre coins du monde.

L’IS-BAO est composé de 13 sections couvrant l’essentiel de l’opération d’avions d’affaires (qualifications, formation, installations, navigabilité, etc.) et reposant sur le management de la sécurité, qui est la pierre angulaire du standard. Toutefois les audits ne se bornent pas simplement à la conformité avec la norme IS-BAO. En effet, les auditeurs évaluent par la même occasion le niveau de maturité du Système de Management/Gestion de la Sécurité (SMS/SGS) mis en place par l’opérateur. Trois stades (en anglais “stages”) sont définis:

  • Stade 1: les infrastructures SMS sont en place, les activités de management de la sécurité (passées et à venir) sont ciblées de façon appropriée.
  • Stade 2: confirme que les activités de management de la sécurité sont ciblées de façon appropriée, et que les risques sont effectivement managés.
  • Stade 3: confirme que les activités de management de la sécurité sont complètement intégrées dans les activités de l’opérateur, et qu’une culture positive de la sécurité est maintenue.

Sauf performance exceptionnelle lors d’un audit Stade 3, les certificats d’enregistrement IS-BAO sont valides pour 2 ans. Un opérateur atteignant le Stade 1 est tenu de passer un audit Stade 2 dans les 24 mois. Il n’y a aucune exigence formelle à atteindre ou maintenir le Stade 3, ceci dit cela représente une réalisation tout à fait remarquable que seuls les opérateurs affichant une performance de sécurité hors du commun peuvent atteindre.

Quelle différence entre un opérateur complexe et non-complexe ?

L’Europe tente de fournir une définition pour tous les secteurs aéronautiques, cependant il faut bien admettre que le sujet est ardu. Pour les activités déjà couvertes par une réglementation européenne, la complexité d’une organisation est déterminée selon les facteurs suivants:

  • Taille: y a-t-il plus de 20 équivalents temps-plein ?
  • Complexité de l’activité: par exemple le nombre de sites, le nombre et le type de sous-traitants, etc.; et/ou
  • Risques: quel est l’environnement de l’aéroport ? Des opérations spécialisées sont-elles menées ?

Pourquoi introduire cette distinction alors qu’elle n’existe pas dans le standard IS-BAO ?

Chaque opérateur est différent, et chaque audit est également différent, même au sein d’un même opérateur. Cependant, par courtoisie pour nos visiteurs du monde entier, nous tâchons de répondre pro-activement à vos interrogations légitimes concernant la durée d’un audit IS-BAO en fournissant quelques estimations et un bref aperçu sur le processus d’audit puisqu’il est basé sur la complexité de l’opération à auditer, et sur le niveau de maturité SMS requis. Veuillez bien entendu garder à l’esprit qu’il ne s’agit que d’estimations.

 


Opérateurs non-complexes

Audit initial (Stade 1)

Une structure non-complexe opère généralement moins de cinq aéronefs et moins de trois types différents, au départ d’une seule base. L’équipe est principalement composée de personnels navigants capables d’assumer plusieurs rôles, avec parfois un support administratif en interne. La gestion de la navigabilité, la maintenance, et parfois le dispatch, sont le plus souvent sous-traités.

En règle générale, un audit initial (aussi appelé audit d’enregistrement) chez un opérateur non-complexe implique de rencontrer l’entièreté du personnel puisqu’il s’agit traditionnellement d’une petite équipe soudée, polyvalente et réactive qui réalise toutes les opérations. Comme chacun des 400 standards et pratiques recommandées de l’IS-BAO doit être évalué, la conduite d’un audit Stade 1 nécessite néanmoins du temps (en moyenne 3±1 homme-jours) et requiert à la fois une connaissance approfondie et une pratique de la norme IS-BAO, du SMS, et de leurs subtilités respectives.

Afin de maintenir la durée de l’audit sur site au strict minimum, nous le réalisons le plus souvent avec une équipe de deux auditeurs, chacun se focalisant sur ses domaines de compétence particuliers (opérations, navigabilité, etc.). Il va de soi que tout auditeur Aerodit possède l’expérience de structures non-complexes, lui permettant d’appréhender rapidement les particularités de vos risques, vos challenges et vos opportunités. L’IS-BAO étant modulable et basé sur les performances, les attentes diffèrent selon la taille et complexité des opérations. Nous soutenons totalement cette approche et réalisons nos audits en conséquence.

Contactez-nous avec quelques informations concernant votre organisation et recevez un devis gratuit pour votre audit IS-BAO.

Retour en haut de page
 

Opérateurs non-complexes

Audit de renouvellement (Stade 2 ou 3)

Une structure non-complexe opère généralement moins de cinq aéronefs et moins de trois types différents, au départ d’une seule base. L’équipe est principalement composée de personnels navigants capables d’assumer plusieurs rôles, avec parfois un support administratif en interne. La gestion de la navigabilité, la maintenance, et parfois le dispatch, sont le plus souvent sous-traités.

En règle générale, un audit de renouvellement chez un opérateur complexe implique de rencontrer à nouveau un échantillon représentatif de l’ensemble du personnel, puisqu’il s’agit principalement d’évaluer le degré d’implémentation et d’efficacité du SMS à tous les niveaux de l’entreprise. Cependant, comme chacun des 400 standards et pratiques recommandées IS-BAO doit être à nouveau passé en revue, même sommairement, la conduite d’un audit Stade 2 ou 3 nécessite autant de temps qu’un audit Stade 1 (en moyenne 3±1 homme-jours), et requiert à la fois une connaissance approfondie et une pratique de la norme IS-BAO, du SMS, et de leurs subtilités respectives.

Afin de maintenir la durée de l’audit sur site au strict minimum, nous le réalisons le plus souvent avec une équipe de deux auditeurs, chacun se focalisant sur ses domaines de compétence particuliers (opérations, navigabilité, etc.). Il va de soi que tout auditeur Aerodit possède l’expérience de structures non-complexes, lui permettant d’appréhender rapidement les particularités de vos risques, vos challenges et vos opportunités. L’IS-BAO étant modulable et basé sur les performances, les attentes diffèrent selon la taille et complexité des opérations. Nous soutenons totalement cette approche et réalisons nos audits en conséquence.

Contactez-nous avec quelques informations concernant votre organisation et recevez un devis gratuit pour votre audit IS-BAO.

Retour en haut de page
 

Opérateurs complexes

Audit initial (Stade 1)

Une structure complexe opère généralement plus de cinq aéronefs, et/ou trois types différents ou plus, au départ d’une ou plusieurs bases. Elle rassemble une grande diversité de professions et spécialités (personnels navigants, administratifs, direction et encadrement, etc.) où la séparation des tâches est généralement établie de sorte que plusieurs rôles ne soient pas attribués à une même personne. La gestion de navigabilité et le dispatch sont pratiquement toujours réalisés en interne, de même que la maintenance dans quelques cas.

En règle générale, un audit initial (aussi appelé audit d’enregistrement) chez un opérateur complexe implique de rencontrer un échantillon représentatif du personnel de direction, d’encadrement, opérationnel, administratif, etc. Comme chacun des 400 standards et pratiques recommandées de l’IS-BAO doit être évalué, la conduite d’un audit Stade 1 nécessite néanmoins du temps (en moyenne 4±1 homme-jours) et requiert à la fois une connaissance approfondie et une pratique de la norme IS-BAO, du SMS, et de leurs subtilités respectives.

Afin de maintenir la durée de l’audit sur site au strict minimum, nous le réalisons le plus souvent avec une équipe de deux auditeurs, chacun se focalisant sur ses domaines de compétence particuliers (opérations, navigabilité, etc.). Il va de soi que tout auditeur Aerodit possède l’expérience de structures complexes, lui permettant d’appréhender rapidement les particularités de vos risques, vos challenges et vos opportunités. L’IS-BAO étant modulable et basé sur les performances, les attentes diffèrent selon la taille et complexité des opérations. Nous soutenons totalement cette approche et réalisons nos audits en conséquence.

Contactez-nous avec quelques informations concernant votre organisation et recevez un devis gratuit pour votre audit IS-BAO.

Retour en haut de page

Opérateurs complexes

Audit de renouvellement (Stade 2 ou 3)

Une structure complexe opère généralement plus de cinq aéronefs, et/ou trois types différents ou plus, au départ d’une ou plusieurs bases. Elle rassemble une grande diversité de professions et spécialités (personnels navigants, administratifs, direction et encadrement, etc.) où la séparation des tâches est généralement établie de sorte que plusieurs rôles ne soient pas attribués à une même personne. La gestion de navigabilité et le dispatch sont pratiquement toujours réalisés en interne, de même que la maintenance dans quelques cas.

En règle générale, un audit de renouvellement chez un opérateur complexe implique de rencontrer à nouveau un échantillon représentatif de l’ensemble du personnel, puisqu’il s’agit d’évaluer le degré d’implémentation et d’efficacité du SMS à tous les niveaux de l’entreprise. Cependant, comme chacun des 400 standards et pratiques recommandées IS-BAO doit être à nouveau passé en revue, même sommairement, la conduite d’un audit Stade 2 ou 3 nécessite autant de temps qu’un audit Stade 1 (en moyenne 4±1 homme-jours), et requiert à la fois une connaissance approfondie et une pratique de la norme IS-BAO, du SMS, et de leurs subtilités respectives.

Afin de maintenir la durée de l’audit sur site au strict minimum, nous le réalisons le plus souvent avec une équipe de deux auditeurs, chacun se focalisant sur ses domaines de compétence particuliers (opérations, navigabilité, etc.). Il va de soi que tout auditeur Aerodit possède l’expérience de structures complexes, lui permettant d’appréhender rapidement les particularités de vos risques, vos challenges et vos opportunités. L’IS-BAO étant modulable et basé sur les performances, les attentes diffèrent selon la taille et complexité des opérations. Nous soutenons totalement cette approche et réalisons nos audits en conséquence.

Contactez-nous avec quelques informations concernant votre organisation et recevez un devis gratuit pour votre audit IS-BAO.

Retour en haut de page

Analyse des écarts ou pré-audit

La principale différence entre une analyse des écarts et un pré-audit repose essentiellement sur le temps restant avant un potentiel audit IS-BAO. Une analyse des écarts est généralement réalisée lorsque démarre un projet d’implémentation IS-BAO (par exemple pour définir la stratégie de l’entreprise, des buts et objectifs), tandis qu’un pré-audit vise à préparer un audit d’enregistrement ou de renouvellement. Ces deux outils sont l’option la plus judicieuse pour toute organisation visant à terme un enregistrement IS-BAO et qui souhaite clarifier le chemin restant à parcourir. Fondamentalement, une telle évaluation se déroule comme un audit classique si ce n’est qu’il reste strictement confidentiel entre l’auditeur et l’organisation auditée. À la différence des audits IS-BAO initiaux et de renouvellement, une analyse des écarts ou un pré-audit ne doit pas être notifiée à l’avance à l’IBAC. De même, le rapport d’analyse ne doit pas être transmis à l’IBAC.

Comment savoir si une analyse des écarts ou un pré-audit générerait le meilleur retour sur investissement par rapport à un audit ? Ce type de prestation s’impose naturellement lorsque votre organisation…

  • Envisage un enregistrement IS-BAO et souhaite obtenir un avis d’expert en appui d’une prise de décision concernant l’implémentation proprement dite; ou
  • Vient de démarrer l’implémentation de l’IS-BAO et souhaite s’assurer que les fondations de ses systèmes de management sont saines avant de poursuivre plus avant; ou
  • Est pratiquement prête pour l’audit initial et souhaite procéder à une sorte de “répétition générale” sur tout ou partie du standard IS-BAO.

Contactez-nous avec quelques informations concernant votre organisation et recevez un devis gratuit pour une analyse d’écarts.

Retour en haut de page
 

Complexe ou non-complexe ?

Quelle différence entre un opérateur complexe et non-complexe ?

L’Europe tente de fournir une définition pour tous les secteurs aéronautiques, cependant il faut bien admettre que le sujet est ardu. Pour les activités déjà couvertes par une réglementation européenne, la complexité d’une organisation est déterminée selon les facteurs suivants:

  • Taille: y a-t-il plus de 20 équivalents temps-plein ?
  • Complexité de l’activité: par exemple le nombre de sites, le nombre et le type de sous-traitants, etc.; et/ou
  • Risques: quel est l’environnement de l’aéroport ? Des opérations spécialisées sont-elles menées ?

Pourquoi introduire cette distinction alors qu’elle n’existe pas dans le standard IS-BAO ?

Chaque opérateur est différent, et chaque audit est également différent, même au sein d’un même opérateur. Cependant, par courtoisie pour nos visiteurs du monde entier, nous tâchons de répondre pro-activement à vos interrogations légitimes concernant la durée d’un audit IS-BAO en fournissant quelques estimations et un bref aperçu sur le processus d’audit puisqu’il est basé sur la complexité de l’opération à auditer, et sur le niveau de maturité SMS requis. Veuillez bien entendu garder à l’esprit qu’il ne s’agit que d’estimations.

Retour en haut de page